Close

Répondre à : Voyages

Accueil Forums Divers Activités hors saison – hors chasse Voyages Répondre à : Voyages

#647346
dougege - Modérateur
dougege – Modérateur
Localisation
Drôme Confluence Rhône/Isère

Inscrit le
2012-01-10 15:12:04

  • Hors ligne
    • Totaux: 1885
    • Maître
    • ★★★★★

Un autre souvenir cuisant ; Cuba !

Un contrat exigeant, un lifting complet de la centrale thermique de Matanzas à réaliser en 6 mois. Pas de chance, c’est pour moi, et qui dit 6 mois dit détachement en célibataire !

Comble de la misère, un chargé d’affaire radin, ou coco, où les deux. Pour lui hors de question de s’installer dans un hôtel de Varadero, il faut vivre avec la population, donc indemnité de séjour réduite en conséquence. Loger chez l’habitant, grande idée, n’ont le droit de le faire que ceux qui en ont l’autorisation dûment affichée sur la porte, une espèce rare ! Donc au final j’ai trouvé à poser mes valises à Varadero quand même, mais dans un appart-hôtel caserne destiné au personnel des hôtels de touristes.

Il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre que ce ne serait pas 6 mois, mais plutôt deux ans, tant ce pays est une gigantesque ruine. N’empêche que tous les jours t’as une réunion d’avancement avec toujours cette date butoir, il en va de la saison sucrière car la sucrerie est alimentée par cette centrale ! Ubuesque alors qu’au bout de trois mois pas une seule caisse de nos matériels, qui baignent dans 20 cm d’eau dans un hangar, n’a été ouverte !

Se nourrir aura été le plus grand problème, il n’y a rien sur les marché si ce n’est que quelques bananes, oignons ou racines telles du manioc ou igname. Jamais de viande. J’ai une seule fois trouvé un filet de bœuf « surgelé »dans une boutique d’hôtel à touriste de Varadero, payé au prix de l’or, mais, comme j’aurais dû m’en douter, au déballage il a vite révélé qu’il avait été victime du courant alternatif, une infection, poubelle direct.

L’épisode cyclone vaut son pesant de cacahuètes aussi. Son axe prévisionnel le faisait passer à Varadero. Grand seigneur notre chargé d’affaire nous recommande d’aller nous installer dans un grand hôtel de La Havane. Mais je ne pouvais pas présenter mon passeport à la réception, (il était entre les mains des autorités pour visa de résidence) donc je vois la réceptionniste sauter sur le téléphone et appeler la police. Pour ne pas passer le cyclone en tôle, j’ai donc repris rapidement ma voiture, j’ai croisé les flics en sortant du parking de l’hôtel, et retour à Varadero. Le cyclone est passé, ça a bien soufflé quoiqu’au final il avait perdu de son intensité, mais 8 jours sans électricité et sans eau…..

Varadero est une presqu’île dédié aux touristes, l’accès leur en est réservé, et limité aux cubains qui y sont de service, par un poste de garde où tu ne passes qu’avec un badge, un premier slogan t’accueille, il avait été démonté en prévision du cyclone et c’est la première chose qui a été remis en place ensuite……… Tous les murs de Cuba sont recouverts de slogans à la gloire de la révolution.

Donc rien à manger, le peux qu’on trouve sur les marchès n’est, de surcroit, pas bien frais !

Varadero c’est une triste plage en fait, j’y ai accompagné un plongeur qui avait un permis de pêche, chose rare aussi, je n’ai pas vu une langouste.

Donc au bout de 6 mois j’ai insisté pour que l’on me remplace et je suis rentré, 8 jours d’hôpital pour rééquilibrer mon diabète bien mis à mal par cette nourriture fantasque et direction la Chine pour une autre mission chez une autre sorte de débiles !

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 53 années et 1 mois par .