Close

Voyages

15 sujets de 46 à 60 (sur un total de 99)

  • Auteur
    Messages
  • #647167
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Sur ma première mission j’avais été invité à la chasse par un sous-traitant qui avait le lot peintures, en fait un français installé au Pérou. Seulement la condition était de fournir des cartouches, introuvables dans ce pays, donc au final pas de chasse.

    Sur ma deuxième mission j’ai refait une tentative à force de lever des oies et des canards en allant à la pêche. Comme j’avais la possibilité de racheter ou louer un fusil j’ai entrepris les démarches pour l’obtention d’un port d’arme et je me suis mis à la recherche de cartouches, échec total, il m’a fallu abandonner ! On s’est donc contenté de la chasse aux papillons. Pour ce faire on descendait au maximum la piste vers l’Amazonie bien souvent impraticable et qui se terminait sur un rio qu’il aurait fallu traverser sur ces pirogues aménagées en bac……

     

    Le pont dont les prémices apparaissaient en ce temps-là est aujourd’hui construit et la piste bien trop souvent impraticable est aujourd’hui une route goudronnée et il y a même un péage à San Gaban ! (Réf. Google Earth).  Un collègue y a cassé le moteur de sa voiture en voulant passer un gué qui avait gonflé avec la pluie. Moi qui attendais bien sagement j’ai profité du fait qu’il brisait le courant pour passer à côté puis je l’ai remorqué jusqu’à notre base-vie, en luge car ses roues étaient bloquées et sa voiture est repartie à Lima pour réparation.

     

    De fait c’était un de nos passe-temps ces incursions en forêt, pour chasser les papillons, pêcher ou faire quelques achats chez les locaux, bananes, ananas et aller aux limites de nos 4×4.

    #647169
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 6112
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Tu n’as pas de photos de papillons ?

    #647171
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Non, pas vraiment de photos sur cette deuxième mission au Pérou j’avais abandonné la photo au profit de la caméra Mini DV, pas l’idéal pour des gros plans et les captures d’images que je fait sur ces films ne sont pas toujours de bonnes qualité. J’en avais fait plusieurs sous-verre piqué au formol, séchés, que je n’avais pas tous ramené du Pérou par crainte de la douane, les douanier m’on souvent fait chier lors de mes retours en France!! Le dernier de ceux que j’avais ramené est à la cave en attente de la fin du confinement pour aller à la déchetterie, mes papillons se sont désagrégés avec le temps, il y en avait de vraiment beaux.

    Cette seule image récupérée sur un film, c’est loin d’être le plus beau!

    #647173
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 6112
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    C’est vraiment dommage.

    #647175
    happigluteur
    happigluteur
    Localisation
    nord ventoux

    Inscrit le
    2017-11-04 12:54:15

    • Hors ligne
      • Totaux: 240
      • Visiteur
      • ★★

    Bonjour; et un gros merci pour vos partages qui font passé le temps…

    #647196
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    De rien, en ce moment où nous n’avons pas grand chose à faire j’espérais que ce sujet pourrait aider à faire tourner, un tant soit peu, le site. Moi cela me fait passer pas mal de temps, l’enregistrement sur l’ordi des films, les captures d’images, les scan de photos, la recherche dans le vrac de photos de mon ordi, la plongée dans mes souvenirs, avec même de temps en temps, la larme à l’œil quand je retombe sur des séquences de mes proches disparus.

    #647224
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Encore un peu de Pérou à San Gaban.

    Sortir de notre base-vie prenait toujours beaucoup de temps,

    que ce soit pour aller en aval vers le village de San Gaban, où plus bas jusqu’au bout de 98km de piste jusqu’au bac, ce qui prenait  5 heures mini,

    ou remonter en amont jusqu’au village d’Ollachea,

    mais pour réellement faire des provisions il fallait sortir de notre vallée et remonter sur le plateau pour aller soit à Juliaca,

     

    soit à Cuzco, et dans les deux cas quand la piste était vraiment bonne , 6 heures étaient un exploit et cela pouvait tourner au cauchemar  jusqu’à  10 heures de route……..

     

    Toutes ces sorties étaient à risque, pour remonter jusqu’à Matusani  et passer le col à 5110 m avant d(attaquer les hauts plateaux, la piste n’avait rien à envier à la série télé « les routes de la mort » et les croix marquant les accidents étaient nombreuses. Se faire dévaliser par les bandits de grand-chemin est arrivé à nombre de mes collègues, je m’en suis bien sorti en dépit de mes sorties mensuelle pour aller chercher de l’argent à la banque que je redescendais en quantité. Je suis tombé dans une embuscade une fois au retour de Juliaca où j’étais allé chercher mon épouse de retour de Saint-Domingue avec son père et notre fille qui elle venait de France pour passer deux mois avec nous. La méthode est toujours la même, un éboulis te bloque sur la piste et un autre se produit derrière toi t’empêchant de faire demi-tour, en fait des indiens locaux en revendication, saoul comme des cochons, les hommes avec des bidons d’essence et les femmes avec des torches à la main, menaçant de mettre le feu à ma voiture, après bien des palabres ils ont débloqués la piste pour me permettre de retourner à Juliaca où il m’a fallu attendre la fin de leur foutue grève pour rejoindre mon chantier.

    #647257
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Au pays du matin calme, la Corée du Sud à Muju.

    Une mission de simple supervision pour une centrale en caverne de turbines pompes.  Etonnant pays, étranges gens, froids, secs, avec un régime de vie marqué par une discipline quasi militaire! De la montagne, un cout de la vie très élevé, rien de bien agréable en fait car de plus, il faut te plier à l’exercice hebdomadaire d’évacuation d’immeuble sur alerte incendie ainsi qu’à la beuverie hebdo elle aussi, en pied d’immeuble. Nous avions pris une belle remontée de bretelles pour ne pas être descendu à la première alerte incendie, il faut dire que nous n’avions pas compris pourquoi une sirène se mettait à hurler dans l’appartement.

    Nous y sommes restés du printemps à l’automne et heureusement nous n’y avons pas connu l’hiver, la vie est bien rythmée, tous les week-ends, tout Séoul en particulier part à la campagne où en bord de mer et ils sont nombreux à descendre à Pusan. Nous on faisait le contraire on allait à Séoul, c’était assez amusant nous avions l’autoroute pour nous presque seul alors qu’en face c’était un énorme bouchon sur toutes les files et l’inverse pour le retour le dimanche soir. Evidement au moins une fois nous sommes allés voir ce qu’il y pouvait y avoir de si attirant à Pusan. Pas grand-chose en fait, un port et surtout son marché aux poissons. La quasi-totalité des poissons sont vendus vivants dans une grande halle et tout autour il y a des officines qui t’en prépare la dégustation, en majorité cru. Les seuls poissons morts étaient des dauphins et surtout une baleine qui trônait au milieu de la halle..

    J’y ai aussi tenté la pêche, de belles rivières mais là aussi  plein de monde les week-ends, ce n’est plus de la pêche à la truite, c’est pratiquement le bassin du père Eugène mais sans les truites donc tout le temps de te consacrer à ton barbecue.

    #647260
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 6112
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Petite parenthèse suite à tes propos, Dougege, si tu permets.

    C’est vrai que les Coréens sont des gens froids et ultra disciplinés.

    Mais il est vrai aussi que ce sont des bons buveurs…

    J’en sais quelque chose pour en avoir rencontré en France. Mon neveu a épousé une Coréenne (du Sud) et ils vivent dans la Drome.

    Elle s’est très bien habituée à la vie en France et particulièrement à la Drome (un fragment de paradis…).

    Mais si son frère aime bien manger et boire, les parents sont glaciaux!!!

    #647269
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Bien évidemment, intervenir est plus que permis.

    Froid, ça en devient pesant, et autoritaire de surcroît. Si nous étions supposé superviser le montage et la mise en service de nos matériels on nous interdisait pratiquement l’accès à la centrale, en 8 mois je n’y ai mis que rarement les pieds, s’ils avaient un problème il venait te voir au bureau et il fallait le résoudre à l’instant, le ton était toujours sec !

    Un jour j’avais invité deux couples à venir manger chez nous, la table préparée pour 6 personnes mais surprise, seuls les deux hommes  sont venus sans leur femme, et autre surprise, pas les mains vide, un nous offert une savonnette et l’autre une paire de chaussettes ! Je n’ai plus jamais invité qui que ce soit.

    Une fois ils nous ont invité au resto les quelques expats qui étions sur ce site, bien sur ils sont venus sans leurs épouses mais par contre les « hôtesses » ne manquaient pas, la table avait des pieds de 20 cm, tu es assis par terre et bien évidement on veut à tous prix te faire manger du chien. J’ai assisté à la mise à mort de chiens, c’est horrible, pendu par le coup ils le battent à coup de bâtons, le dépendent (le pauvre toutou vient se frotter contre les jambes de son bourreau) puis il est pendu à nouveau, des coups de bâtons, etc, cela dure un moment, soit disant que les montées d’adrénaline rendent la viande meilleure !

    Buveurs, c’est de l’ivrognerie, rien à envier aux polonais et pourtant j’en ai vu en Pologne dans des états lamentables. Donc, même si cela leur déplaisait, j’évitais la beuverie hebdomadaire au pied de l’immeuble.

    L’après-midi où ils sont entrés dans mon bureau pour me signifier que ma mission était terminée et que je devais prendre l’avion le lendemain, a, pour moi, été un grand soulagement.

    #647346
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Un autre souvenir cuisant ; Cuba !

    Un contrat exigeant, un lifting complet de la centrale thermique de Matanzas à réaliser en 6 mois. Pas de chance, c’est pour moi, et qui dit 6 mois dit détachement en célibataire !

    Comble de la misère, un chargé d’affaire radin, ou coco, où les deux. Pour lui hors de question de s’installer dans un hôtel de Varadero, il faut vivre avec la population, donc indemnité de séjour réduite en conséquence. Loger chez l’habitant, grande idée, n’ont le droit de le faire que ceux qui en ont l’autorisation dûment affichée sur la porte, une espèce rare ! Donc au final j’ai trouvé à poser mes valises à Varadero quand même, mais dans un appart-hôtel caserne destiné au personnel des hôtels de touristes.

    Il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre que ce ne serait pas 6 mois, mais plutôt deux ans, tant ce pays est une gigantesque ruine. N’empêche que tous les jours t’as une réunion d’avancement avec toujours cette date butoir, il en va de la saison sucrière car la sucrerie est alimentée par cette centrale ! Ubuesque alors qu’au bout de trois mois pas une seule caisse de nos matériels, qui baignent dans 20 cm d’eau dans un hangar, n’a été ouverte !

    Se nourrir aura été le plus grand problème, il n’y a rien sur les marché si ce n’est que quelques bananes, oignons ou racines telles du manioc ou igname. Jamais de viande. J’ai une seule fois trouvé un filet de bœuf « surgelé »dans une boutique d’hôtel à touriste de Varadero, payé au prix de l’or, mais, comme j’aurais dû m’en douter, au déballage il a vite révélé qu’il avait été victime du courant alternatif, une infection, poubelle direct.

    L’épisode cyclone vaut son pesant de cacahuètes aussi. Son axe prévisionnel le faisait passer à Varadero. Grand seigneur notre chargé d’affaire nous recommande d’aller nous installer dans un grand hôtel de La Havane. Mais je ne pouvais pas présenter mon passeport à la réception, (il était entre les mains des autorités pour visa de résidence) donc je vois la réceptionniste sauter sur le téléphone et appeler la police. Pour ne pas passer le cyclone en tôle, j’ai donc repris rapidement ma voiture, j’ai croisé les flics en sortant du parking de l’hôtel, et retour à Varadero. Le cyclone est passé, ça a bien soufflé quoiqu’au final il avait perdu de son intensité, mais 8 jours sans électricité et sans eau…..

    Varadero est une presqu’île dédié aux touristes, l’accès leur en est réservé, et limité aux cubains qui y sont de service, par un poste de garde où tu ne passes qu’avec un badge, un premier slogan t’accueille, il avait été démonté en prévision du cyclone et c’est la première chose qui a été remis en place ensuite……… Tous les murs de Cuba sont recouverts de slogans à la gloire de la révolution.

    Donc rien à manger, le peux qu’on trouve sur les marchès n’est, de surcroit, pas bien frais !

    Varadero c’est une triste plage en fait, j’y ai accompagné un plongeur qui avait un permis de pêche, chose rare aussi, je n’ai pas vu une langouste.

    Donc au bout de 6 mois j’ai insisté pour que l’on me remplace et je suis rentré, 8 jours d’hôpital pour rééquilibrer mon diabète bien mis à mal par cette nourriture fantasque et direction la Chine pour une autre mission chez une autre sorte de débiles !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 54 années et 5 mois par .
    #647348
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 6112
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Pakistan, Corée du Sud, Cuba et à venir: la Chine.

    Il ne semble pas que tu en aies gardé de bons souvenirs!!!

    Dougege, tu ne nous remonte pas le moral !!!

    Allez, zou, quelques photos d’animaux au Kenya:

     

    • Un buffle, tout seul, il en a une sacré paire…. de cornes, bien entendu!!!

    • La famille rhino:

    • Guépards: la mère et ses deux jeunes:

    <p style=”text-align: center;”><p style=”text-align: center;”></p></p>

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 54 années et 5 mois par .
    #647352
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Ben non, au contraire pour le moral c’est dire combien on est bien chez nous . Je n’ais pas fait que des pays pénibles mais on n’obtient pas bien des contrats là où ils n’ont pas besoin de nous. Il n’y a qu”un seul où je me suis posé la question de m’y établir, c’est L’Afrique du Sud, cependant comme je côtoyais des réfugiés du Mozambique et de Rhodésie et qui y avaient tout abandonné,  en conséquence la question sans réponse sur la tournure que prendrait  la fin inéluctable de l’apartheid m’a finalement fait abandonner ce projet.

    Un éléphant prend sa douche dans le parc Kruger.

    Un jeune lion

     

     

    #647381
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Le confinement m’a amené à ouvrir un “atelier” de tri de photos, d’enregistrement de films MiniDV sur PC et de capture d’images, ce que je n’aurais certainement jamais fait si les circonstances ne m’avaient pas bouclé chez moi.

    #647455
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 2063
      • Maître
      • ★★★★★

    Raphael me dit la Chine à suivre ; pourquoi pas.

    Deux missions en Chine, espacées de nombreuses années, et donc deux vues très différentes tant cela évolue vite. Restons sur la première, cela fait bien des années………

    Un temps mort dans ma mission à Caracas m’a propulsé en Chine. Je devais y tester, mettre en service et faire réceptionner une douzaine de cellules MT/BT représentant la première boucle de l’alimentation électrique du site de la future centrale nucléaire de Daya Bay. J’ai donc atterri à Hong-Kong pour rentrer à pied, en Chine, à Shenzhen.

    En ce temps-là Shenzhen s’étend en prévision de la future annexion de Hong-Kong et les futurs postes frontières sont en construction en banlieue de la ville. N’empêche que l’on est encore dans une Chine vieux jeu et si le modernisme se profile

     

    il reste beaucoup de ruelles avec des marchés typiques où l’on trouve de tout et pour ce qui est des serpents j’ai assisté à un étrange achat, une dame sort un mini pot de son sac, le marchand sort un cobra de sa cage, un pied sur la queue et tenu par la tête il le tend comme une corde, lui fait une incision et procède à l’ablation de deux billes noires qui finissent dans le petit pot de la cliente. Je pense avoir assisté à la stérilisation d’un cobra qui a été remis dans sa cage après cette opération,

     

    et des restaurants où tout t’es proposés vivants, comme ici, des serpents et leur prédateur mangoustes, et quand tu passes dans la rue derrière ces commerces où toutes ces bestioles sont tuées, vidées plumées à même la rue, là tu sens vraiment la Chine profonde, celle qui fabrique les virus !

     

    Au boulot tu te heurtes à la roublardise chinoise mais aussi à la puissance de la multitude. J’arrive pour une mise en service et il n’y a rien en place. On me dit pas de problème nous allons mettre la 7éme, la 11éme et la 17éme compagnie à l’œuvre, ou, autrement dit deux fourmilières et une termitière, pour ce qui est le tirage des câbles cela a été vite fait, quand un camion arrive avec un touret de plusieurs tonnes, tu ne vois plus ni le camion, ni le touret mais seulement une multitude de petit chinois. Pendant ce temps je m’applique à leur enseigner comment faire des têtes de câbles 30KV, quelques kits avaient été fourni pour ce faire. Disons qu’ils n’en ont pas réussi une seule, çà c’est la roublardise donc il m’a fallu me taper la totalité des têtes de câbles plus une paire de boites d’extension. Ce « contrat » était de 45 jours, j’ai terminé dans l’après-midi du 45éme jour, on m’a donc ramené à mon hôtel et on m’a intimé de faire ma valise, la voiture attendait devant la réception et dans la foulée on m’a ramené à la frontière de Hong-Kong.

     

    J’avais programmé une escale à Bangkok sur le retour pour passer une quinzaine avec des amis Thaïs connus sur un autre chantier, mais de problèmes de peinture sur ces cellules ayant provoqué une réunion avec les divers fournisseurs et à laquelle j’ai été sommé de participer m’a fait enregistrer mon vol direct pour Londres, adieu mes vacances en Thaïlande, et comble de tristesse un retard de ce vol m’a fait louper la correspondance à Londres et donc la réunion à Paris !

    J’ai quand même passé une paire de weekend à Hong-Kong. Ici sur le retour


15 sujets de 46 à 60 (sur un total de 99)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.