Close

Chats errants, véritable fléau pour la biodiversité !

Accueil Forums Divers Le fourre tout “chasse” Chats errants, véritable fléau pour la biodiversité !

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

  • Auteur
    Messages
  • #654579
    13eliot13
    13eliot13
    Localisation
    partout où je peux l'être

    Inscrit le
    2010-10-28 17:53:11

    • Hors ligne
      • Totaux: 6819
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Bonjour,

    on le sait bien, le chat est un prédateur terrible et les chats errants un véritable fléau pour la biodiversité…

    Onze millions de chats errants en France, un véritable génocide pour la biodiversité

    #654580
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5895
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Je croyais qu’il était interdit d’évoquer le nom du chat !!! Bien que cet animal (que j’aimeparticulièrement) soit devenu un véritable fléau !

     

    #654583
    Mat hel
    Mat hel
    Localisation
    Herault

    Inscrit le
    2021-09-26 18:13:21

    • Hors ligne
      • Totaux: 166
      • Visiteur
      • ★★

    Oui il est un fléau mais en maison c est un super animal

    Apres le coté sauvage reprend toujours le dessus

    #654584
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1797
      • Maître
      • ★★★★★

    Histoire de chat…..

     

    Cela fait longtemps maintenant, à l’époque où il y avait encore des lapins.

    Dans ces temps bénis j’attaquais quasi systématiquement ma journée de chasse par le lapin en faisant une bordure sur la pointe des pieds à l’aube et je la terminais par un affût à la tombée de la nuit.

    Lors de l’un de ces affûts j’étais tombé sur une nichée de lapereaux qui avec l’insouciance de la jeunesse venaient jusque dans mes pieds. Trouvant cela amusant j’y suis retourné plusieurs soir de suite constatant qu’ils étaient de moins en moins nombreux jusqu’au soir où j’ai vu un chat noir sortir du roncier avec un lapereau dans la gueule, probablement le dernier, je n’en ai plus revu. J’en ai déduit que ce chat avait totalement détruit la nichée ! Ce chat opérait loin de toutes habitations, la première maison étant à plus de 800 mètres.


4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.