Close

Territoire abandonné par le gibier malgré l’entretien

Accueil Forums La chasse Chasse autres gibiers – Sanglier, faisan, perdreaux Territoire abandonné par le gibier malgré l’entretien

  • Ce sujet est vide.
7 sujets de 16 à 22 (sur un total de 22)

  • Auteur
    Messages
  • #486293
    ancien-membre
    ancien-membre
    Localisation

    Inscrit le
    2008-07-17 16:04:33

    • Hors ligne
      • Totaux: 20739
      • Dieu des dieux
      • ★★★★★★★★

    je pense que les lâchés sont plus que néfaste pour les espèces sauvage .la prédation y fait beaucoup.dans le temps,les paysans qui étaient plus nombreux ou les gens qui cultivaient un bout de terre mettaient une cabucelle ou un las pour le renard ou la fouine maintenant il y en a pratiquement plus et c’est tout un parcours du combattant pour le piégeage .les champs ont été remplacés par le béton, de plus en plus de chiens et de chats errants.des buses,corneilles, pies de partout.je ne connais pas de recette miracle pour faire revenir le gibier comme dans le temps:(

    #486318
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • En ligne
      • Totaux: 5927
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    salut,

    Désolé pour mes propos un tantinet calomnieux mais je pense [b]qu’il faut se poser les bonnes questions [/b]et résoudre les énigmes. Comment est il possible qu’un territoire soit abandonné par le gibier malgré les efforts consentis par les chasseurs en matière de gestion ? La prédation ne peut pas être la seule raison, car il y a toujours eu des renards,des fouines…par contre [b]avant il n’y avait pas autant de maladies[/b]. Je me souviens lorsque j’étudiais pour l’examen du permis de chasse, était écrit dans le bouquin : “les lâchers de lièvres sont coûteux et inefficaces, ils transmettent des maladies et parasites aux lièvres de souche” etc etc etc….

    On est bien d’accord, les “nuisibles” ne sont pas la seule raison de la desertification d’un territoire.
    Que les lachers de lièvres soient couteux et inefficaces, ce n’est pas discutable.
    On peut aussi incriminer les chiens errants et surtout les chats qui sont de redoutables prédateurs.
    Quant aux maladies, avec tout le respect que je dois aux agriculteurs (et aussi avec toute ma gratitude, car si nous pouvons chasser c’est grâce à eux!!!), je soupçonne certains d’etre, parfois, à l’origine des maladies qui déciment les lapins…..
    L’emploi des pesticides et autres produits de traitement ne sont pas étrangers à la raréfaction du gibier.
    J’écris ceci, qui est “politiquement incorrect”, en sachant bien de quoi je parle, car du coté de ma mère, ma famille est une famille d’agriculteurs (vignes, fourrage, vergers, élevage) et certains ont payé le prix fort pour avoir utilisé certains pesticides (cancers).
    Les bonnes réponses sont à chercher, comme tu le dis, en se posant les bonnes questions.
    Ceci dit sans acrimonie aucune de ma part et en toute amitié et respect.

    #486321
    Picsou
    Picsou
    Localisation
    Nord gard

    Inscrit le
    2010-01-16 11:30:41

    • Hors ligne
      • Totaux: 4335
      • Dieu
      • ★★★★★★

    salut,

    on pourrait résumer ainsi:

    lapins = dégâts aux cultures et ouvrages ( digues ) = indemnisations fédérations de chasse = introduction de maladies = pas de lapins pas de dégâts pas d’indemnisations = les chasseurs payent = lâchers de tirs et repeuplement = nourrit les prédateurs donc + nombreux = encore plus de lâchers = de moins en moins de gibier sauvage de plus en plus de prédation

    #486322
    lagrive13560 - Modérateur
    lagrive13560 – Modérateur
    Localisation

    Inscrit le
    2009-08-31 21:46:01

    • Hors ligne
      • Totaux: 2932
      • Dieu
      • ★★★★★★

    moi j’ai remarqué et je l’ai dit en assemblée générale et plusieurs fois que le gibier de tir emboucane le gibier sédentaire
    sur des territoires entretenus , là ou le lapin était abondant , le fait de lâcher des galines , ça les a décimé .
    je suis sûr que ces galines sont porteuses de maladies …
    bien sûr cela n’engage que moi mais je l’ai constaté souvent

    #486323
    ancien-membre
    ancien-membre
    Localisation

    Inscrit le
    2008-07-17 16:04:33

    • Hors ligne
      • Totaux: 20739
      • Dieu des dieux
      • ★★★★★★★★

    Bonjour,

    Pendant 9 ans, j’ai été membre d’une société de chasse privée dans le pays Aixois. Cette société procédait à des lachers de perdreaux agés de 8 semaines tous les ans (environ 150 pour 200 hectares) ainsi qu’à des lachers de faisans de tir toutes les semaines à partir du 1er Octobre. En plus de ces lachers, nous possédions plus d’une dizaine de compagnies de perdreaux(entre 10 et 15 oiseaux chacune) que je qualifierai de sauvages et quelques couvées de faisans issus des lachers des années précédentes. Les densités de petits gibiers y étaient donc très importantes et nous n’avons donc jamais souffert “d’abandon” du territoire, sauf pour le lapin qui avait complètement disparu du fait de la myxomatose depuis plusieurs années alors qu’il y était présent en nombre.
    Pour maintenir de telles densités, le piégeage était organisé tous les printemps par notre garde particulier avec des prélèvements relativement importants de renards,ainsi que du débroussaillage et la présence de quelques cultures de blé. Par ailleurs l’entretien de la propriété était assuré par nos soins toutes les semaines, le Mercredi, hors saison de chasse ainsi que l’été par mes soins tous les Samedis afin de remplir une vingtaine d’agrainoirs et points d’eau.
    Je peux vous assurer que c’était un immense bonheur de redécouvrir chaque année de telles densités de perdreaux et faisans qui faisaient le bonheur de tous les actionnaires, particulièrement avec le mal que tous s’étaient donné pendant la “morte” saison.
    Il n’y a donc pas de miracle, seuls des territoires bien entretenus pendant toute l’année ont une chance de conserver du gibier, naturel ou de tir, avec bien entendu une surveillance constante des mangeoires, abreuvoirs, nuisibles, débroussaillage, dont on ne parle pas assez souvent, et labourage puis ensemencement de petites parcelles. Par conséquent, je peux donc affirmer que gibiers de tir ou de lacher peuvent tout à fait cohabiter sans gros dommages collatéraux dans la mesure où les populations sont bien gérées.

    #486324
    tobl84
    tobl84
    Localisation

    Inscrit le
    2010-10-10 13:05:18

    • Hors ligne
      • Totaux: 1502
      • Maître
      • ★★★★★

    Je suis d’accord avec vous sur le fond mais il me semble impossible de repeupler une zone désertée par le gibier sans procéder à une réintroduction du gibier d’élevage. Je pense que 80% des chasseurs prennent un permis pour passer un bon moment entre amis ou avec leur compagnon à 4 pattes et si lors de leurs sorties ils ne lèvent rien dans 10 ans la chasse ne sera plus qu’un souvenir pour beaucoup d’entre eux.

    Réponse ci-dessus posté le vendredi 05 août 2011 : 18:42

    100% d’accord avec toi sony 13, je tapais mon post quand tu as envoyé le tien :bj:

    #486344
    la-trida
    la-trida
    Localisation

    Inscrit le
    2011-03-10 21:25:45

    • Hors ligne
      • Totaux: 467
      • Habitué
      • ★★★

    Piégeage, ok, indispensable. Limiter les prédateurs.
    Aménager un habitat, ok, pour lancer les choses… Mais à un moment il va falloir le diversifier. Un lapin ne se suffit pas de trous….. Il lui faut des caches naturelles.
    De la nourriture…. Oui. Mais je lis: “1 ha de blé “…. C’est bien, beaucoup mais un lapin bouffe pas du blé toute l’année.
    Mangez vous de la choucroute, du pot eau feu en plein été ?
    Il a besoin d’autres choses à certains moments. Je pense que l’agrainage du petit gibier est dangereux.
    Certes le garenne trouvera facilement et restera sur votre secteur mais si ce dont il a réellement besoin pour son immunité à 1 moment X est sur le secteur d’à côté ?
    Mettez des hamburgers à des gamins ts les jours et ce qui se présente au fil des saisons (même avec quelques entorses).
    Quels est le choix fait et quel est le choix à faire ?
    Et ou finissent ces gens ?
    Chez un toubib !


7 sujets de 16 à 22 (sur un total de 22)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.