Close

Grives et Poésie

Accueil Forums Divers L’art et la chasse Grives et Poésie

  • Ce sujet est vide.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 23)

  • Auteur
    Messages
  • #412332
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5911
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Grives et Poésie… comme bon nombre d’autres oiseaux, la grive a inspirée quelques poètes.
    La grive a eu droit à quelques vers, de poésie ! :gna:

    A l’intention de ceux qui n’y sont pas trop allergiques, un petit poème de Jacques Roubaud ayant la grive pour thème, naïf et charmant:

    Quand s’achève le mois d’octobre.
    Quand les vendanges sont passées.
    Quand les vignes rouges blessées
    par l’automne saignent, sombres.

    Quand les cyprès aux noires ombres
    en haut des collines dressés
    luttent contre les vents pressés,
    on voit la petite grive sobre

    s’asseoir dans la vigne sous les feuilles
    avec son panier à raisins.
    De son bec expert elle cueille

    muscats, ganches, grain à grain.
    Elle en goûte tant qu’elle roule
    dans la poussière, heureuse et saoule.

    #487766
    galinette-13
    galinette-13
    Localisation

    Inscrit le
    2009-10-26 12:45:34

    • Hors ligne
      • Totaux: 614
      • Posteur fou
      • ★★★★

    très joli :bj:

    #487767
    kouke26
    kouke26
    Localisation

    Inscrit le
    2010-10-18 19:09:53

    • Hors ligne
      • Totaux: 5941
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    SALUT pas mal A+

    #487768
    LE TOURDRE 34 - Modérateur
    LE TOURDRE 34 – Modérateur
    Localisation
    Nord Ouest herault

    Inscrit le
    2009-06-16 17:52:23

    • Hors ligne
      • Totaux: 5213
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    salut,
    celui- là est pas mal non plus.

    La Grive musicienne

    Avec ta robe à pois sur ton ventre tout rond,
    Tu sautilles dans l’herbe en cherchant ta pitance.
    Ta silhouette agile avance à petits bonds,
    Glissant dans le feuillage, esquissant une danse.

    Tu lances un cri d’alarme en sons aigus très brefs.
    En voyant le danger, tu redresses la tête.
    Si le moindre ennemi approche de ton fief,
    Tu le chasses bien vite car rien ne t’arrête.

    Dès les premiers beaux jours, tu commences à chanter,
    Quelques notes flûtées, une phrase sonore,
    Un joli trille doux variant d’intensité,
    Charment notre réveil aux lueurs de l’aurore.

    La femelle bientôt va construire le nid,
    Une coupe grossière avec des feuilles mortes.
    Pour personnaliser quand même cet abri,
    Un peu de papier blanc va lui prêter main forte.

    Et nous verrons sous peu tes deux ou trois poussins
    Gambader dans ton dos, jouant à cache-cache,
    Explorant sous tes yeux chaque coin du jardin.
    Il ne faudra surtout pas faillir à la tâche!

    Peut-être viendrez-vous picorer dans le pain
    Offert tous les matins aux oiseaux de passage?
    Profitant du moment, là je ferai le plein
    Tout en vous observant, de si belles images.

    Nicole Bouglouan
    19 Avril 1999

    #487782
    phil83
    phil83
    Localisation

    Inscrit le
    2011-07-25 17:38:42

    • Hors ligne
      • Totaux: 182
      • Visiteur
      • ★★

    De beaux hommages pour un si bel oiseau.

    #487788
    13eliot13
    13eliot13
    Localisation
    partout où je peux l'être

    Inscrit le
    2010-10-28 17:53:11

    • Hors ligne
      • Totaux: 6819
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    salut, 2 très jolis poèmes :bj:

    #487792
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5911
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    La Grive musicienne

    Avec ta robe à pois sur ton ventre tout rond,
    Tu sautilles dans l’herbe en cherchant ta pitance.
    Ta silhouette agile avance à petits bonds,
    Glissant dans le feuillage, esquissant une danse.

    Tu lances un cri d’alarme en sons aigus très brefs.
    En voyant le danger, tu redresses la tête.
    Si le moindre ennemi approche de ton fief,
    Tu le chasses bien vite car rien ne t’arrête.

    Dès les premiers beaux jours, tu commences à chanter,
    Quelques notes flûtées, une phrase sonore,
    Un joli trille doux variant d’intensité,
    Charment notre réveil aux lueurs de l’aurore.

    La femelle bientôt va construire le nid,
    Une coupe grossière avec des feuilles mortes.
    Pour personnaliser quand même cet abri,
    Un peu de papier blanc va lui prêter main forte.

    Et nous verrons sous peu tes deux ou trois poussins
    Gambader dans ton dos, jouant à cache-cache,
    Explorant sous tes yeux chaque coin du jardin.
    Il ne faudra surtout pas faillir à la tâche!

    Peut-être viendrez-vous picorer dans le pain
    Offert tous les matins aux oiseaux de passage?
    Profitant du moment, là je ferai le plein
    Tout en vous observant, de si belles images.

    Nicole Bouglouan
    19 Avril 1999

    J’aime :heart: :coeur: :heart:

    #487802
    brancassi
    brancassi
    Localisation

    Inscrit le
    2011-01-05 14:51:18

    • Hors ligne
      • Totaux: 3912
      • Dieu
      • ★★★★★★

    Merci, charmant et délicieux.

    #487819
    chasseur83
    chasseur83
    Localisation

    Inscrit le
    2010-09-22 22:16:11

    • Hors ligne
      • Totaux: 495
      • Habitué
      • ★★★

    #snif# :heart:

    #487834
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5911
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Et bien, voilà une autre poésie avec les grives:

    Les grappes vont mûrir et les premières grives
    Perchent sur les sapins qui bordent les côteaux ;
    Elles volent par ci, par là, maigres et vives
    Et cherchent les grains noirs dans les raisins nouveaux.

    Quelquefois le chasseur qui revient au village
    Avec ses chiens courants qui marchent sur ses pas,
    Espère les surprendre et les guette au passage,
    Mais la grive est légère et le chasseur est las.

    Elle a vu le fusil, de loin, la vendangeuse,
    Elle est sur le qui-vive, et rapide et moqueuse,
    Elle tire de l’aile avec son cri léger…

    Le coup part…elle est sauve… Alors, levant la tête,
    Les chiens suivent le vol de la petite bête
    Et le chasseur déçu se remet à songer.

    (Henri Chantavoine)

    #487842
    13eliot13
    13eliot13
    Localisation
    partout où je peux l'être

    Inscrit le
    2010-10-28 17:53:11

    • Hors ligne
      • Totaux: 6819
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    j’:heart: #bravo#

    #487845
    ancien-membre
    ancien-membre
    Localisation

    Inscrit le
    2008-07-17 16:04:33

    • Hors ligne
      • Totaux: 20739
      • Dieu des dieux
      • ★★★★★★★★

    Merci Raphael30 pour ce très joli poème !!#yoo#

    #487857
    phil83
    phil83
    Localisation

    Inscrit le
    2011-07-25 17:38:42

    • Hors ligne
      • Totaux: 182
      • Visiteur
      • ★★

    #bravo# :coeur:

    #487870
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5911
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Et encore un, à rajouter à la collection de poèmes:

    Ivresse

    A Sainte-Cécile-les-Vignes
    Un grand scandale a éclaté :
    Une grive vraiment indigne,
    Petite pocharde emplumée

    Que le Dieu des poivrots emporte !
    Pattes raidies, jabot défait,
    Yeux demi-clos et ivre-morte
    N’a pas même pu s’envoler !

    Il faut dire qu’au mois d’octobre
    Il est difficile aux oiseaux
    De rester sage et d’être sobre
    Tant les grains oubliés sont beaux

    Avec leur peau si rutilante
    Encor toute gonflée d’été
    Et cette chair si craquillante
    Sous les petits becs aiguisés !

    C’était du miel, c’était trop bon :
    La grive n’a pas résisté
    Au raisin noir, au raisin blond
    Qui l’ont laissée tout éméchée.

    Depuis elle cuve en silence,
    Vautrée tout au fond d’un sillon.
    Elle est enivrée de Provence
    Mais perdue de réputation

    Vette

    #487871
    brancassi
    brancassi
    Localisation

    Inscrit le
    2011-01-05 14:51:18

    • Hors ligne
      • Totaux: 3912
      • Dieu
      • ★★★★★★

    Bientôt de saison, doux et enchanteur. :bj:


15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 23)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.