Close

Disparition des oiseaux

Accueil Forums Divers Ecologie / Développement durable Disparition des oiseaux

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 45)

  • Auteur
    Messages
  • #417684
    tourdre83
    tourdre83
    Localisation

    Inscrit le
    2013-09-26 09:55:18

    • Hors ligne
      • Totaux: 317
      • Habitué
      • ★★★

    Paru dans la presse ces jours-ci, deux études, une du Museum national d’histoire naturelle, l’autre du CNRS, qui montre la disparition des oiseaux dans les campagnes de l’ordre de 1/3 en 17 ans.
    En cause la disparition des insectes par les pesticides utilisé dans le milieu agricole.
    Nul doute que ces études soit reprises un jour par les écologistes et utilisées contre la chasse.

    #628104
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1797
      • Maître
      • ★★★★★

    Si nous avons lu les mêmes articles, sont mis en avant l’alouette et le bruant ortolan. Donc ce sera la faute des chasseurs, n’en doutons pas!!!

    #628105
    jof84
    jof84
    Localisation

    Inscrit le
    2010-06-03 04:37:39

    • Hors ligne
      • Totaux: 989
      • Posteur fou
      • ★★★★

    Bonjour a tous .

    Merci le Tourdre83 et pour ceux qui n’ont pas lus l’article , le voici .

    http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2018/03/20/les-oiseaux-disparaissent-des-campagnes-francaises-a-une-vitesse-vertigineuse_5273420_1652692.html

    Réponse ci-dessus postée le mercredi 21 mars 2018 : 15:26

    #628106
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1797
      • Maître
      • ★★★★★
    #628111
    regarde-venir
    regarde-venir
    Localisation

    Inscrit le
    2011-12-07 13:05:51

    • Hors ligne
      • Totaux: 1876
      • Maître
      • ★★★★★

    Bonjour,
    Ils en ont parlés hier soir au 20h, LE DÉSERT ORNITHOLOGIQUE, du également au décloisonnement des parcelles et donc la disparition des haies.
    Principale cause de disparition des oiseaux chassables et non chassables.

    #628113
    Picsou
    Picsou
    Localisation
    Nord gard

    Inscrit le
    2010-01-16 11:30:41

    • Hors ligne
      • Totaux: 4334
      • Dieu
      • ★★★★★★

    bonsoir,

    réalité certaine, sujet délicat, attention de ne pas tout mélanger et faire des raccourcis trop simpliste en accusant n’importe quoi n’importe qui.

    il est bon de rappeler que si l’être humain n’a pas de prédateur c’est parce qu’on l’a fait con pour s’éliminer tout seul !!

    #628118
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1797
      • Maître
      • ★★★★★

    Bonjour,
    Ils en ont parlés hier soir au 20h, LE DÉSERT ORNITHOLOGIQUE, du également au décloisonnement des parcelles et donc la disparition des haies.
    Principale cause de disparition des oiseaux chassables et non chassables.

    La disparition des haies a débutée avec le remembrement, donc il y a plus de 50 ans. Le problème est que cela continu encore aujourd’hui avec aussi le recul des lisières de bois et la disparition de bosquets, tout ça pour agrandir la surface cultivable. Mais le mal est encore plus dans les pesticides; il y 50 ans aussi les traitement étaient fait à la main avec les bidons sur le dos, donc plus légers et bien moins fréquents. De nos jours avec leurs engins ils envoient la dose et se répètent une multitude de fois dans la saison!
    Un autre problème est que dans ma jeunesse tous les propriétaires terrien étaient chasseurs, c’est loin d’être le cas aujourd’hui, ils sont plus intéressés par le rendement de leurs terres sans autres considérations.

    #628124
    Picsou
    Picsou
    Localisation
    Nord gard

    Inscrit le
    2010-01-16 11:30:41

    • Hors ligne
      • Totaux: 4334
      • Dieu
      • ★★★★★★

    [ Mais le mal est encore plus dans les pesticides; il y 50 ans aussi les traitement étaient fait à la main avec les bidons sur le dos, donc plus légers et bien moins fréquents. De nos jours avec leurs engins ils envoient la dose et se répètent une multitude de fois dans la saison!
    Un autre problème est que dans ma jeunesse tous les propriétaires terrien étaient chasseurs, c’est loin d’être le cas aujourd’hui, ils sont plus intéressés par le rendement de leurs terres sans autres considérations.

    bonsoir,

    ce ne sont pas directement les pesticides qui empoisonnent les oiseaux, ils y contribuent sans preuves formelles.
    n’oublions pas que les produits de traitement ont permis à l’humanité de sauver les récoltes des maladies, des ravageurs et d’éviter les famines et par conséquent au lieu de mourir de faim à 40 ans on meurt empoisonné pas les pesticides à 80 ans….
    par exemple, les désherbants font qu’il n’y a plus de “mauvaises” herbes dans les champs de blés donc moins d’insectes et moins de graines pour nourrir les oiseaux tout au long de l’année.
    une alouette est capable de manger 30% du stock de mauvaises graines d’un sol. avec les désherbants plus de graines.

    #628125
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1797
      • Maître
      • ★★★★★

    Il n’y a pas que les pesticides. J’ai 73 ans, je chasse depuis plus de 50 ans. J’ai vu la nature changer. Si dans ma jeunesse les travaux des champs se faisaient encore avec des chevaux ou des b½ufs la mécanisation est arrivé, a vite progressée, et aujourd’hui on te tond des hectares à une vitesse impressionnante qui ne laisse aucune chance au gibier.
    Fi des études savantes, nous le voyons bien nous même, il y a de moins en moins de gibier. Avant il y avait du faisan et du perdreau à foison, ils se reproduisaient. Aujourd’hui quand on a une ou deux couvées sur le territoire nous crions au miracle! Ne perlons même pas du lapin.
    De fait la chasse de sédentaires et principalement du lâcher de gibiers de tir.
    Aujourd’hui on arrive à faire des matinées de chasse où l’on ne voit pas un piaf, et quand je dis pas un piaf c’est rien, pas une mésange, pas un pinson, rien.
    Il y a longtemps que je pointe du doigt l’agriculture et l’urbanisation qui découlent d’une démographie galopante.

    Réponse ci-dessus postée le jeudi 22 mars 2018 : 21:09

    En parlant démographie nous sommes passé de 40 millions l’année de ma naissance à 65 millions aujourd’hui. Mon village a triplé son nombre d’habitants et s’est couvert d’infrastructures en tous genres, lotissements, zones industrielles, autoroute, TGV, etc.
    Tous ceci à une influence néfaste sur la faune et la flore.

    #628132
    galibois
    galibois
    Localisation

    Inscrit le
    2016-04-04 16:08:53

    • Hors ligne
      • Totaux: 973
      • Posteur fou
      • ★★★★

    Bonjour je suis tout à fait d accord avec toi dougege la course au modernisme à la productivité de produits qu’ on arrive même pas à vendre et que l on jeté en fait nous les chasseurs et pêcheurs nous sommes les plus anciens représentants de nos traditions mais j ai peur que l on devienne anachronique dans ce monde fou dont on fait partie quand même mais je vous le rappelle ” on n hérite pas la terre de nos aïeux on l emprunte à nos enfants” hé ben les pauvres !

    #628134
    hel
    hel
    Localisation

    Inscrit le
    2015-08-31 11:40:28

    • Hors ligne
      • Totaux: 859
      • Posteur fou
      • ★★★★

    Dougege et galibois vous avez entièrement raison et je vous rejoins à 200 prc dans vos discours!
    Mais franchement avons nous le choix????
    Dans ce monde où même une graine n as plus le temps de germer tranquillement tellement qu’ elle est booster
    Les autoroutes voie sncf….font partis de cette vie ou tout va à 2000km heure ou on ne prend même plus le temps pour notre propre famille ou on doit amener du boulot à la maison pour être compétitif
    Les gens vieillissent plus et les gens continuent de procréer et il faut bien nourrir tout ce beau monde
    En résumé c est le diable qui se tient la queue
    Et forcément c est la nature qui en pâtie et quelques part nous qui sommes un peu ses acteurs de la ruralité de nos traditions… recoltons les pots cassés
    Bien heureux à toi dougege d avoir connu la belle époque du gibier en abondance de la nature paisible de la vie saine en quelques sorte
    Moi j ai 30 ans et ne baisse pas les bras mais c est le pot de fer contre le pot de terre et une fois de plus c est la vie de tous les etres vivants qui en paye le prix fort
    Et pourquoi et qui?????
    Pour tous ses conn.rds du lobbying de l industrie agro alimentaire des industries pharmaceutiques des laboratoires……

    #628142
    dougege - Modérateur
    dougege – Modérateur
    Localisation
    Drôme Confluence Rhône/Isère

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1797
      • Maître
      • ★★★★★

    Même si cela peut paraître insignifiant j’apporte mon grain de sable en nourrissant les oiseaux tout au long de l’année. Cela me coûte un sac de blé et un sac de maïs concassé par mois et deux seaux de boules par hiver. J’ai le plaisir de voir passablement d’oiseaux dans mon jardin. J’ai aussi installé quelques nichoirs pour les mésanges.
    Je ne peux que vous encourager à faire de même.

    A la chasse je ne tire plus les merles, je les considère comme sédentaires et surtout ils paient un trop lourd tribu quand il n’y a pas de grives. Il y a aussi longtemps que j’ai arrêté de tirer les alouettes.

    #628157
    quinetourdre
    quinetourdre
    Localisation
    vaucluse .84800 isle sur la sorgue

    Inscrit le
    2013-09-30 11:04:52

    • Hors ligne
      • Totaux: 272
      • Habitué
      • ★★★

    bonjour a tous pour ma par je pense que la disparition des oiseaux de nos ville et campagne est du a tous ces pesticide qui sont répandu par tout le monde ,mais aussi par le manque de couvert et de nourriture du a l’arrachage des haies et buissons dans nos campagne et ville.mais aussi du a tous ces millions de chats airant qui sont tout les jours de l’année en quette de nourriture et qui dévore des millions d’oiseaux chaque année ,mais cela est connue mais il est plus simple pour nos amis écolos de nous dire que c’est la faute des chasseurs #yeah# qui eux replante des haies et tiennes des abreuvoir a disposition de la faune toute l’année .#bravo# donc nous n’avons pas besoin de leçons de la part de ces gens la qui ne sont la que pour faire des études sur des cause connues et dénigré les chasseurs#malade# ,nous ont agit #yoo#

    #628164
    Raphael30 - Modérateur
    Raphael30 – Modérateur
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5895
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Ayant à peu près le même âge que toi, Dougege, quoique “junior”: 70 printemps ! Je partage ton expérience.
    Elevé à la campagne, d’une famille de paysans (avec toute la “noblesse” qu’implique ce mot), j’ai vu le passage de la traction animale au tracteur et à la mécanisation, l’emploi de plus en plus important des engrais puis des pesticides.
    Et ceci sans que le sort des “agriculteurs” s’améliore pour autant. Au contraire, emprunts, crédits et détérioration de la santé (mon oncle est décédé d’un cancer).
    Avec un impact croissant sur la nature: arrachage des haies, remembrement, raréfaction de certaines espèces d’oiseaux puis disparition (avec mon grand-père, je piégeais les tarnagas, par exemple. Aujourd’hui ils ont disparu du paysage). Désormais, les prairies n’abritent plus ni sauterelles ni lombrics, le chardonneret est rare, plus d’hirondelles qui faisaient leurs nids contre le mur de la ferme, spus les génoises…
    Par contre, des routes, autoroutes, villas sur les meilleures terres agricoles, bétonnage et goudronnage a tout va, des zones commerciales immenses occupent la place des prairies; les fossés d’irrigation ont été comblés, les platanes coupés et les bonnes terres stérilisées.
    Dans les jardins des lotissements, les chats font des ravages parmi les petits oiseaux (attirés entre autre par les boules mises à leur intention)…
    Seuls pullulent les corvidés. Je n’ai jamais autant vu de pies et corneilles qu’aujourd’hui. Les mouettes et autres gabians s’aventurent désormais loin dans les terres et profitent des déchetteries.

    Jamais on ne nous a autant parlé de protection de la nature et jamais elle n’a été autant agressée.
    L’arbre, voilà l’ennemi. Toutes les raisons sont bonnes pour le détruire: lignes electriques, routes, TGV, oléoducs, gazoducs, lotissements, etc… Et comme si cela ne suffisait pas, les champs se couvrent de plastique (serres) dont les lambeaux, emportés par le vent, s’accrochent, sinistres, aux branches des buissons et dans les ronciers.
    C’est un vrai désastre, et nous chasseurs n’y avons qu’une très faible responsabilité.

    #628167
    LE TOURDRE 34 - Modérateur
    LE TOURDRE 34 – Modérateur
    Localisation
    Nord Ouest herault

    Inscrit le
    2009-06-16 17:52:23

    • Hors ligne
      • Totaux: 5212
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    tu peux rajouté le facteur pour moi qui est le principal,le réchaufement climatique.
    Et le nombre croissant depuis 2 décennie des rapaces en tout genres.


15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 45)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.