Close

Voyages

15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 92)

  • Auteur
    Messages
  • #648093
    raphael30
    raphael30
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5398
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Dis-donc, Dougege, tu n’as pas été gâté question gastronomie!!!  😀

    #648094
    dougege
    dougege
    Localisation
    Drôme

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1228
      • Maître
      • ★★★★★

    A la base je ne suis pas très difficile et mes voyages m’ont appris à manger beaucoup de choses de cuisines tellement diverses, certaines sont appréciables, d’autres supportables et d’autres encore infâmes, c’est le cas de l’Inde, de la Grèce aussi où j’ai de très mauvais souvenirs sur ce sujet……

    #648109
    galibois
    galibois
    Localisation

    Inscrit le
    2016-04-04 16:08:53

    • Hors ligne
      • Totaux: 735
      • Posteur fou
      • ★★★★

    Salut dougege pour l Inde question bouffe ça ne m étonné guère mais la Grèce ? C est quand même un pays méditerranéen ou l huile d olive le poisson et autres sont sur toutes les tables sans parler des fromages c est étonnant que tu en gardes de mauvais souvenirs gastronomiques ! T étais pas sur mikonos au moins 😄😄😄😄😄😄

    #648111
    dougege
    dougege
    Localisation
    Drôme

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1228
      • Maître
      • ★★★★★

    Bonjour Galibois,

    A Ioannina, même les grecs n’aiment pas cette région. Pas un restaurant digne de ce nom dans la région. Certes l’huile d’olive, la moussaka y baigne, il y a plus d’huile que d’aubergines. La feta ça va bien 5 minutes, quand à ce qui est du poisson, même en bord de mer, où je descendais assez régulièrement, les restaurants en étaient le plus souvent dépourvus!!! Une fois, miracle,une seule d’ailleurs, je vois langouste sur le menu, je me presse d’en commander et on me la sert dans sa coque, hachée menu avec du persil et de l’oignon et copieusement arrosé d’huile d’olive, un scandale culinaire! Ils ne sont pas vaillant les grecs, mais alors pas vaillant du tout……..

    #648224
    dougege
    dougege
    Localisation
    Drôme

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1228
      • Maître
      • ★★★★★

    Au pays des pharaons,

    J’hérite de la réalisation d’un poste qui assurera la liaison Egypte/Jordanie par câbles sous-marin. Ce poste est situé sur le plateau au-dessus de Taba. A  cette époque, en 97,  le Sinaï est un territoire à accès très limité et contrôlé par l’ONU donc la route après le tunnel sous le canal

     

    et jusqu’à Taba n’est pas très fréquentée. C’est un monotone désert très marqué par les vestiges de la guerre, puis pour descendre sur Taba, la route plonge dans le lit d’un oued.

    Taba est un tout petit bourg frontière avec Israél. Un hôtel Hilton et pas grand-chose d’autre. C’est tristounet et nos premiers jours  consacrés à la recherche d’un impossible logement incite mon épouse à me demander de la ramener à l’aéroport……..

    Finalement on obtient des conditions très avantageuses à l’hôtel Hilton qui me propose même quelques logements dans son camp attenant, dédié à son personnel. C’est très correct et j’opte pour un logement, c’est amusant nous sommes surplombé par la frontière et le drapeau israélien. Nous profiterons largement de ces tarifs Hilton pour nos loisirs aussi que ce soit à celui du Caire ou celui de Nuweiba.

    Il fait chaud dans le Sinaï, très chaud même, donc j’opte pour un horaire en journée continue en commençant très tôt le matin ce qui nous permet de redescendre en début d’après-midi et d’aller finir ces journées à la plage. A cette époque le bord de mer est interdit d’accès et sous surveillance de la police égyptienne, mais nous avons trouvé un moyen de coopération avec ceux qui surveillent cette crique qui deviendra notre plage privée pour la durée de notre séjour.

    J’y essaie la pêche à la ligne sans grand résultat, donc je fais une incursion à Eilat (Israël ) et je m’équipe, combinaison, masque tuba, palmes et fusil harpon avec lequel je ne suis pas performant sur le poisson mais obtient de bon résultat sur les langoustes cachées dans les trous. Finalement c’est la pêche à vue, en flottant à la surface et en repérant les mérous dans leurs trous que l’on aura les meilleurs résultats.

    Mon épouse a finalement bien pris ces marques et effectuera de nombreuses sorties en particulier pour l’approvisionnement, soit au Caire, le plus souvent, soit à Eilat, moins couramment car le passage de la frontière est fastidieux. Elle fera aussi quelques visites touristiques, moi personnellement je n’en ai jamais eu le temps.

     

    Un jour, en fin d’après-midi je partais au Caire, chercher mon DRH qui venait nous rendre visite. Peu après le passage de l’un des postes de contrôles, j’attaquais la montée, à fond de ce que pouvait donner cette Citroën ZX assemblée en Egypte et cette garce, pour une raison indéterminée me fait un travers alors que la ligne est droite, butte et s’envole sur le talus à gauche. C’est à ce moment-là que je perds connaissance……… Je me « réveille » debout à côté de la voiture, le cigare que j’avais allumé à la barrière du contrôle toujours sur les lèvres, bien loin de la route et aux milieux d’un champ de barbelés jonchés d’obus ! L’épave est dans un triste état, je n’ai pu être éjecté que par la vitre latérale côté conducteur. Peu de monde passe, arrive enfin une voiture, elle s’arrête, le bédouin en descend, y remonte et repart. Plus tard un autre, celui-ci au moins me parle depuis la route, j’essaie de lui faire comprendre qu’il doit prévenir mon épouse à Taba, de fait il le fera, mais en lui disant que j’étais mort !  Il avait aussi prévenu la police du poste de contrôle qui vient me chercher et m’emmène à l’hôpital à El-Arich où les radios ne décèlent rien en dépit du fait que je ne suis plus que plaies et hématomes et que j’ai très mal. Je réussis quand même à téléphoner à ma femme et à la rassurer. Avec un collègue elle viendra le lendemain après avoir récupérer mon DRH au Caire et je rejoins Taba. J’ai affreusement mal, je fais mes tours de chantier avec une chaise comme déambulateur et au bout de 3 semaines mon entreprise m’oblige à rentrer en France pour y passer des examens, Scanner , IRM, Verdict, 5 côtes cassées, et la hanche aussi, le tout est en bonne voie, je reprends donc l’avion et retour à Taba.

    J’avais acheté trois ZX, elles ont eu la même fin, sorties de route inexpliquée. Ayant, plus tard au Pérou, cassé une suspension avant sur le Pathfinder, la roue qui se couche et donc peut provoquer une sortie de route plus ou moins létale selon la vitesse, m’a peut-être enfin donner la raison de ces trois accidents.

     

    #648255
    galibois
    galibois
    Localisation

    Inscrit le
    2016-04-04 16:08:53

    • Hors ligne
      • Totaux: 735
      • Posteur fou
      • ★★★★

    Salut dougege toujours passionnantes et instructives tes aventures 👍en fait c est comme si j attendais une revue hebdomadaire pour avoir la suite de tes tribulations encore merci

    #648309
    niko47
    niko47
    Localisation
    Lot-et-Garonne

    Inscrit le
    2011-09-06 23:20:50

    • Hors ligne
      • Totaux: 2489
      • Maître
      • ★★★★★

    Merci à tous pour vos interventions et partages…

    C’est très plaisant à lire, à visionner.

     

    Malheureusement de mon coté je ne peux,
    Rien vous raconter et c’est regrettable,
    Ça aurait enrichi le sujet un peu…

    Mais mon plus loin voyage est à Barcelone… 🙄

    #648423
    dougege
    dougege
    Localisation
    Drôme

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1228
      • Maître
      • ★★★★★

    En Tunisie à présent, un pays où j’aurais mis deux fois mes pieds avec 20 bonnes années d’écart.

    Une première fois, pour une firme concurrente qui à la réalisation du dispatching de Tunis et demande de l’aide à mon service pour remplacer temporairement son chef de chantier dédié à cette mission et qui n’est actuellement pas libre. Dans un premier temps on me demande de faire un tour des postes à automatiser pour y faire des relevés afin d’insertion du système d’automatisation. J’entreprends donc un circuit de poste en poste qui me fera « visiter » l’arrière-pays donc, direction Le Kef, Kairouan, Kasserine, pour ceux dont je me souviens et finir dans la zone des trois postes dont j’aurais la charge de la réalisation des travaux, soit Métlaoui, Tozeur et Gabès. En fait c’est uniquement à Métlaoui que débuteront les travaux, les équipements pour les autres n’étant pas encore disponible. Je m’installe donc à Gafsa, seul endroit où, de tout ce périple, j’ai trouvé un hôtel correct ! Je profite de mes incursions à fin de relevés  à Tozeur pour terminer la semaine à l’oasis de Nefta, idem à Gabès où là aussi j’en profite pour aller à Djerba et même une virée sur « la route des bagnards » à Tataouine. La nouvelle de la disponibilité de leur chef de chantier me fait demander d’être relevé de cette corvée au plus vite et ce sera un retour vers Paris pour un départ à Caracas. Ouf !

     

    Donc, largement 20  années plus tard, à Tunis cette fois ci, pour une période qui sera plus longue pour la centrale en cycle combiné de Radès. Je trouve un logement à Marsa, pas trop mal mais le gros inconvénient sera le trajet quotidien par La Goulette avec la laborieuse traversée en bac.

    J’aurais tout loisir de visiter la Tunisie des touristes, de Bizerte à Djerba. Les sorties les plus fréquentes seront évidemment les plus proches, Sidi Bou Saïd et Hammamet, des marchands de bibelots et ramasse- poussière en tous genres et des hôtels c’est cela la côte tunisienne….

     

    Et je pousserais encore une fois jusqu’à Tataouine.

     

    Bien évidement nous avons  trempé le fil dans l’eau, maintes fois, et nous n’avons jamais sorti un seul poisson, mais vraiment pas un seul !

     

    Je ne sais pas si l’arrière-pays  avait bien changé, Vu le souvenir que j’en gardai je n’y ai pas remis les pieds hors Tataouine où là, les vestiges du bagne avait disparu. Personnellement je ne suis pas fan des hôtels all inclusive, où que ce soit sur la planète, c’est une autre sorte de confinement ! Pour moi, sortir de notre pays c’est pour l’aventure, la découverte, les grands espaces. J’aurai eu le plaisir de recevoir ma maman.

    #648429
    raphael30
    raphael30
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5398
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Ah! Enfin la Tunisie!

    Voilà un pays que j’ai beaucoup parcouru, ma femme en étant originaire.

    Et je dois dire qu’à quelques exceptions près, j’ai beaucoup aimé.

    Je vais rechercher quelques photos et je poursuivrai…

    A suivre.

    #648537
    dougege
    dougege
    Localisation
    Drôme

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1228
      • Maître
      • ★★★★★

    Deux petites anecdotes à rajouter à ma première expérience tunisienne.

     

    Invité à Gafsa par un membre du client à manger chez lui j’ai eu la surprise de me retrouver à une tablée d’une bonne dizaine d’hommes uniquement. Mai le choc a été surtout « l’ampleur » du coucous servi. Invité d’honneur j’ai le droit aux mêmes attentions que le maître de maisons, soit une assiette avec une montagne de coucous, plantée de deux carottes et surmontée d’une tête de mouton qui te regarde droit dans les yeux et avec un petit rictus qui disait on t’a bien eu ! Par respect pour mon hôte, je suis parvenu au bout du supplice, mais quand une deuxième assiette identique est arrivée il m’a fallu décliner. Bien des années ont passées depuis, je ne me rappelle plus de qui était autour de cette table, mais ce « coucous »,  lui, je l’ai bien encore en tête………….

     

    Sur mon trajet entre l’hôtel à Gafsa et Métlaoui il y avait un policier posté toujours au même endroit en bas d’une longue descente en ligne droite. Tous les jours, ou presque, il m’arrêtait pour me demander mes papiers. A ma question du pourquoi il faisait ça, la réponse était « je t’emmerde comme tous les policiers de chez toi emmerdent mes compatriotes »

    Un jour il m’arrête et me dit

    Je t’enlève ton permis de conduire.

    Pour quel motif ?

    Tu as doublé alors que c’est interdit de doubler.

    Je n’ai rien doublé, je suis seul sur la route.

    Si, il y a un âne !

    Effectivement il y avait bien un âne sur le bas-côté de la route. Cependant, quelques temps auparavant, j’avais emmené un auto-stoppeur à Gabès, qui m’avait donné sa carte et qui s’avérait être le chef de la police de Gafsa. Donc je dis à mon brave policier ; OK, mais tu montes dans ma voiture et nous allons à Gafsa voir ton chef, monsieur X car lui seul est autorisé à prendre une telle décision. Ah bon, tu connais monsieur X, Oui c’est un ami, c’est bon tu peux y aller.

    Suite à ce dépassement d’âne sur le bas-côté de la route en haut de la côte, celui du bas de la côte ne m’a plus jamais embêté !

    #648541
    raphael30
    raphael30
    Localisation
    Nord Bouches du Rhône

    Inscrit le
    2009-01-11 19:37:02

    • Hors ligne
      • Totaux: 5398
      • Dieu suprême
      • ★★★★★★★

    Ah! La tête de mouton !

    J’ai essayé, mais je ne suis jamais allé plus loin que 1 ou 2 bouchées. Le spectacle m’écoeurait.

    C’est interessant, continue, Dougege, moi je n’ai plus d’imprimante (donc plus de scanner): elle est en réparation.

    #648556
    galibois
    galibois
    Localisation

    Inscrit le
    2016-04-04 16:08:53

    • Hors ligne
      • Totaux: 735
      • Posteur fou
      • ★★★★

    Salut moi la tête de mouton je m en sers pour faire des appâts pour la pêche plus précisément des cordelles il suffit de mettre la tête dans un chiffon ou un sac en toile et de l enterrer plutôt de faire un trou d environ 50 cm ou plus et de le recouvrir de sable dans un endroit pas trop profond et de poser une grosse pierre dessus on laisse une quinzaine de jours et y a plus qu à ramasser les fameuses cordelles 😄😄😄

    #648565
    goliath11
    goliath11
    Localisation

    Inscrit le
    2012-04-19 20:59:45

    • Hors ligne
      • Totaux: 227
      • Visiteur
      • ★★

    Bonsoir

     

    ces récits sont très intéressant. Sur le plan gastronomie, si je comprends bien, vous n’aimez pas la tête de mouton. Pourtant bien assaisonnée et bien grillée au four j trouve que c’est extra une tête de mouton. J’en mange depuis mon jeune âge, mon père en faisait au barbecue et mon épouse est d’origine tunisienne et j’adore sa préparation. Je n’ai pas voyagé comme dougège mais j’aime bien la tunisie.

    #648575
    dougege
    dougege
    Localisation
    Drôme

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1228
      • Maître
      • ★★★★★

    Le mouton, j’en ai eu ma dose, trop même, tant est qu’il n’y en a pratiquement plus jamais sur notre table, étant arrivé à l’overdose ! Cette tête de mouton, qui n’était pas grillée, sur cette montagne de couscous n’a été qu’un épisode.

    Par exemple, à Mètlaoui, pour manger le midi, il n’y avait qu’une petite gargote qui ne te proposait que çà. Du mouton, grillé à même le trottoir dans une jante de voiture qui servait de bbq, accompagné d’un bol de pois chiche et d’un verre de soda orange, unique menu pour tous les jours……

    Autre souvenir, invité en Turquie par l’aimable propriétaire qui me louait mon appartement je me souviens aussi d’une soupe au yaourt et au mouton dont mon épouse me versait discrètement chacune de ses cuillérées dans mon assiette …

     

    Tout au long de mes tribulations j’ai eu à me satisfaire et à m’accommoder de « gastronomies » bien différentes, sans trop de problèmes. Ce qui est usant c’est le répétitif, du moins pour moi, manger la même chose à tous les repas fini par amener à l’écœurement.

    #649190
    dougege
    dougege
    Localisation
    Drôme

    Inscrit le
    2012-01-10 15:12:04

    • Hors ligne
      • Totaux: 1228
      • Maître
      • ★★★★★

    Indonésie, Java, Jakarta. 92/93

     

    Un travail difficile, la montée en puissance du poste de Duri Kosambi, soit la refonte complète d’un poste à démonter et à refaire travée par travée avec pratiquement aucune mise hors tension  et l’ajout de quelques travées supplémentaires. A mon premier contact il m’est stipulé que la résidence présidentielle étant alimentée à partir de ce poste, il ne sera toléré aucune coupure intempestive auquel cas ce serait la police et la prison !

    Jakarta c’est avant tout un immense embouteillage, aucune règle de conduite autre que celle de passer à tous prix et il en résulte un immense bordel qui débouche  le plus souvent sur  un blocage total.

    On a plusieurs sites de travaux en Indonésie et donc une succursale à Jakarta. C’est eux qui se chargent de te trouver un logement, chose compliquée car c’est très cher, cela tourne autour des 3000 usd par mois et trois ans payables d’avance. Finalement j’hérite d’une grande maison, 5 chambres, un salon plus grand qu’un hall de gare, ce qui permettra à ma gamine de faire du vélo en intérieur, piscine, annexe de 4 chambres pour le personnel, des climatiseurs de partout mais la limite ridicule de puissance fournie ne te permet pas d’en mettre un seul en marche. Non seulement tu es obligé de prendre des logements hors de prix mais en plus tu es tenu d’employer du personnel sinon les vitres de ta maison ne résisteraient pas aux jets de pierres. J’en aurai donc quatre, c’est le tarif ! Ce fut donc la seule fois où j’ai eu la sensation d’endosser un costume de colon.

    Je ne retrouve plus guère d’images de ce séjour, je ne sais pas ce qu’elles sont devenues car des photos j’en ai fait, c’est sûr, même si Jakarta n’offre pas grand-chose d’intéressant hors ces marchés aux fleurs et aux oiseaux où je m’arrêtais souvent pour rentrer à la maison avec de magnifiques bouquets d’orchidées. J’avais installé une grande volière pleine de perruches et j’avais installé des perroquets au quatre coins de la maison. Un de ces perroquets a été victime d’un python, il pendait tout gluant au bout de sa chaine, le serpent l’avait sans doute dégurgité, ne pouvant avaler la chaine et le perchoir ! J’avais tenté de mettre d’autres oiseaux avec les perruches, mais ces dernières les tuaient systématiquement.

     

    Ce travail compliqué nécessitait un peu de détente,  j’ai donc décidé de fermer le chantier une dizaine de jours en fin d’année en couvrant  la période de noël à nouvel an. Je préparais un voyage en Australie mais un collègue acoquiné avec une balinaise a fini par nous convaincre d’aller à Bali, sa copine ayant un gite à nous proposer. Denpasar, un repaire d’australiens gros buveurs, pas un restaurant digne de ce nom pour réserver les réveillons de fin d’année. Avec une voiture louée tu fais le tour de l’ile dans la journée et le tour inverse dans l’autre sens le lendemain. Finalement, fortement déçu, avec un ami nous écourtons le séjour, reprenons l’avion et rentrons  à Jakarta où son épouse thaïlandaise et la mienne nous préparerons un réveillon Thaï. Je n’ai donc jamais mis les pieds en Australie et je le regrette encore aujourd’hui !


15 sujets de 76 à 90 (sur un total de 92)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.